Nous sommes le
Jeudi 21 Septembre 2017

Fêtes à Souhaiter
La Pensée du Jour


 08 92 23 95 49 à 0.40€/min

Nb de visiteurs depuis le 25/07/2002:3107980
Nb de visiteurs aujourd'hui:2165
Nb de visiteurs connects:28
Accueil     
   
Voyance     
   
Horoscope Gratuit     
   
Tirage GRATUIT     
   
Formes de Voyance     
   
Dossiers Couple     
   

Parapsychologie
VOYANCE PURE AVEC FORFAIT

La Parapsychologie, l’ésotérisme et la télépathie par FREUD

L’étude du psychisme, selon le regard freudien, ne doit pas dépendre « d’une vision du monde ». C’est-à-dire que pour Freud, la psychanalyse doit porter un regard nouveau et neutre sur le psychisme. Il veut se baser sur l’expérience (la clinique) et non sur des théorisations philosophiques, biologiques ou scientifiques. Ce curieux et infatigable travailleur abordera tout ce qui touche à l’ésotérisme et à la télépathie avec une envie de compréhension, tout en prenant garde de ne pas tomber dans une forme de mysticisme.

Pour comprendre ce qui poussa Freud dans cette direction, il faut définir le sens de l’ésotérisme. L’ésotérisme est, littéralement, la doctrine des choses cachées. Le mot vient du grec exo (au-dehors) et ter qui évoque une opposition. Nous voyons donc que c’est l’aspect « caché » qui a intéressé le maître de Vienne mais, comme le souligne Jean-Pierre Sonnet, jésuite et professeur à l’Institut d’études théologiques de Bruxelles, citant l’Évangile selon Saint-Marc, rien n’est caché, sinon afin qu’Il soit manifesté (Mc 4, 22). L’approche ésotérique permet de voir le sens caché. En d’autres termes : voir la racine inconsciente de nos actes. Selon Bertrand Méheust, membre de l’École lacanienne de Montréal, l’attitude de Freud vis-à-vis des phénomènes paranormaux est passée par trois phases. Jusqu’en 1910, il affiche un scepticisme total. Mais à partir de cette date, il change d’opinion. Sous l’influence de Jung et de Ferenczi, il en vient à accepter l’idée d’un noyau de vérité des faits dits occultes, qui serait constitué par la télépathie, tous les autres phénomènes allégués relevant de projections de l’inconscient. Mais cette évolution n’est pas rendue publique et il ne publie rien sur la question.

Le maître de la psychanalyse et la télépathie
À partir de 1921, Freud a acquis la certitude de la réalité de la télépathie au point de s’engager publiquement. La télépathie correspond à un échange d’informations entre deux personnes n’impliquant aucune interaction sensorielle ou énergétique connue. Ce mot vient du grec tele (loin) et pathos (sentiment). Freud écrit (cf « Correspondance, 1873-1939 », paru chez Gallimard) : Si je me trouvais au début de ma carrière scientifique au lieu d’être à sa fin, je ne choisirais peut-être pas d’autres domaines de recherches, en dépit de toutes les difficultés qu’il représente. La même année, il rédige en secret « Psychanalyse et télépathie ». Dans cet écrit, on peut objectiver le positionnement de Freud face à l’occultisme : Il ne va pas de soi que le renforcement de l’intérêt pour l’occultisme signifie un danger pour la psychanalyse. Au contraire, on aurait dû s’attendre à des sympathies réciproques entre les deux. Ils ont subi le même traitement dédaigneux, hautain, de la part de la science officielle. La psychanalyse est considérée aujourd’hui encore comme suspecte de mysticisme et son inconscient classé parmi ces choses entre ciel et terre auxquelles le savoir académique ne se permet pas de rêver. Plus loin dans le texte, Freud semble s’appuyer sur la science pour trouver en elle un garde-fou et un moyen de poser un regard éthique : Mais, à y regarder de plus près, des difficultés apparaissent. L’écrasante majorité des occultistes ne sont poussés ni par l’appétit de savoir, ni par la honte de voir que la science ait négligé si longtemps de prendre connaissance de problèmes indéniables, ni par le besoin de lui soumettre de nouveaux champs de phénomènes. Ce sont bien plutôt des convaincus qui cherchent des confirmations, qui veulent avoir une justification pour avouer ouvertement leur croyance…

Le médium capte le désir inconscient
Comme le met en évidence Joël Bernat, dans son ouvrage «Transfert et pensée», publié aux Éditions L’Esprit du temps, Freud pense que le médium perçoit le désir inconscient de son client. Ou, plus exactement, ce qu’il « capte » n’est pas un quelconque fragment de savoir indifférent qui s’est transmis par voie d’induction d’une personne à une autre, mais un souhait extraordinairement fort, dans une relation particulière. Ainsi, le contenu de la prophétie coïncide avec l’accomplissement du désir. Freud donne l’exemple d’une de ses patientes dont le mari est stérile et dont un médium lui aurait dit qu’elle aurait deux enfants pour ses 32 ans. Ce que Freud met en parallèle avec la mère de sa patiente qui avait eu 2 enfants au même âge. Il ne sait pas si c’est sa patiente qui inclut le chiffre après coup (effet de paramécie) ou si c’est le médium qui capte le désir inconscient de « faire comme maman ». Toutes ces observations sur les transmissions de pensées l’ont amené à élaborer sa théorie sur le transfert. Ces travaux font dire encore à Joël Bernat : Il n’y a pas transmission de pensée mais il y a une illusion d’une toute puissance-magique de la pensée. Il n’y a pas de transmission de pensée. Il n’y a que transfert…

Dominique Séjalon

Nos autres pages en rapport avec la voyance audiotel:Audiotel des Anges Voyance des Anges Cabinet Voyance des Anges
Nos Voyantes voyance tarot  voyance couple gratuit


Voyance par téléphone

 
Recettes d'Elyna     
   
Services gratuit     
   
Le Reiki     
   
Nos Guides     
   
Spiritualité     
   
Partenariat     
   
Divers     
   

Voyance Précise de qualité au 06 88 33 58 56, je vous rappelle que si vous le désirez, vous ne paierez que 20€ les 10 premières minutes et 3€ la minute supplémentaire, paiement CB sécurisé, pour la SUISSE 0901 000 335 CHF 2,50/min depuis une ligne fixe.